Pérégrinations au Kgalagadi Transfrontier Park

                                         

Jour 7, Mata Mata





  Mata Mata est à la frontière avec la Namibie.
Ce matin la poussière soulevée par les véhicules qui nous précèdent s'avère photogénique au soleil levant:
Mata mata au lever du soleil

  Les lions d'hier soir sont bien au rendez-vous, les lionceaux jouent à courir après les tourterelles posées sur le sable. Mais la lumière du matin ne les avantage pas.
  Je choisis plutôt les tourterelles puisqu'elles sont si nombreuses.
  Tourterelles du Cap:
Tourterelles du Cap

  Nous poussons plus au Sud et retrouvons des girafes. Il s'agit d'un couple qui, visiblement et selon nos critères, paraît très amoureux. Ils se promènent collés l'un à l'autre:
Couple de girafes

  Et ils font toutes sortes de mouvements synchronisés avec leur long cou, pour finir par s'enrouler:
Parade de girafes

  C'est beau la vie:
Parade de girafes

  Vive l'amour:


  Nous passons un bon moment à les regarder, ébahis par tant de grâce et charmés par leur visible bonheur.

  Il faut savoir que 8 girafes en provenance de Namibie ont été réintroduites en 1998, après une période de réadaptation près de Mata Mata. Grâce à leur adaptation à la végétation (elles consomment les trois espèces d'acacias) leur population a pu monter jusqu'à 40 individus. Deux jeunes mâles ont été ajoutés en 2003 pour compenser les pertes et améliorer la diversité biologique.

  Les Gnous nous ramènent à la réalité:
Gnous

  Avant d'arriver au point d'eau, nous localisons une petite troupe de lions qui dorment au loin sous un arbre. Quand ça commence à bouger, nous comptons un couple et trois jeunes mâles de moins de deux ans. Visiblement, un des jeunes que j'appellerai Junior1, essaie de tirer le groupe en direction du trou d'eau. Visiblement, c'est lui le leader, il se met en route devant les autres et les stimule constamment.

Concours de sauts de lions.
Comme la fontaine a trop de débit et déborde, le promontoire sur lequel elle se trouve est entouré par une grande flaque circulaire et boueuse qu'il va falloir traverser pour accéder à l'eau claire. Comment vont-ils gagner l'ilot sur lequel se trouve le bassin? Comme les autres animaux, en pataugeant un peu?

  Après quelques instants, nous comprenons qu'ils vont organiser le concours de sauts de lions de Dertiende Boorgat. Et malgré la lumière du midi, nous n'en manquerons pas un instant; qui va gagner? Un des ados en pleine force de la jeunesse? Maman, la lionne la plus entrainée, celle qui ramène un gnou tous les jours? Papa, le plus valeureux des guerriers, lui qui apporte la sécurité à cette si belle famille?

Le premier à se lancer, c'est Junior1, un vrai leader et peut-être aussi le plus assoiffé. Il n'hésite pas une seconde et réussit à me surprendre, si bien que nous ne verrons que le saut du retour, un saut remarquable avec réception intermédiaire sur les pattes arrières. Il est encouragé sur la berge par son frère qui court à sa rencontre:
Lion qui saute

Maman, qui saute bien plus loin et ne se mouille absolument pas les pattes. Junior2 reste admiratif:
Lionne qui saute

Papa, et je vous montre l'aller:
Lion qui saute

..et le retour:
Lion qui saute

Comme vous pouvez le voir, c'est maman qui gagne avec 2 sauts magnifiques et sans salir ses pattes!
Junior2 est la honte de la famille et je ne vous le montre pas car il a renoncé à sauter et a dû se satisfaire de quelques rasades d'eau boueuse...

  A Mata Mata, comme ailleurs, nous avons de nombreuses visites de petits animaux, notamment des
  Tourterelles du Cap:
Tourterelles du Cap

  A la sortie du soir nous retrouvons un groupe de girafes à Craig Lockhart; comme les lions sont couchés en vue sur la colline, c'est le statu-quo et personne ne bouge.
  En rentrant, nous apercevrons un groupe de trois guépards qui s'éloigne derrière une colline. Peut-être un beau sujet pour demain?

        précédent                                           suivant     Haut de page