Pérégrinations au Kgalagadi Transfrontier Park

                                         

Jour 9, Kalahari Tented Camp





 J'ai parlé des trous d'eau au début, pour dire qu'ils étaient soigneusement entretenus. Les uns conservent encore le vieux système d'éolienne, qui ne manque pas de charme, d'autres ont été modernisés, c'est à dire remplacés par une batterie de capteurs solaires qui n'est pas très jolie. Tout le monde tombera d'accord pour admettre qu'ici, le soleil est une énergie qui ne peut pas manquer, et que ces éoliennes un peu désuètes sont bien jolies.
  L'éolienne de Sitsas.

L'éolienne de Sitsas
  En arrivant à Craig Lockhart, un oiseau est posé sur le sable, et il ne nous attend pas.
  Vautour fauve africain:
Vautour fauve africain
  Il a la bonne idée de se percher au soleil:
Vautour fauve africain
  Et de nous faire admirer son plumage:
Vautour fauve africain
  Visiblement, la faune des derniers jours s'est déplacée. Nous en profitons pour rechercher les oiseaux à proximité.
  Guépier à queue d'aronde:
Guépier à queue d'aronde
  Depuis quelques jours, mon attention est attirée par les discrets houp houp houp qu'on peut entendre un peu partout.
En cherchant bien, nous arrivons à la surprendre dans un arbre, et pouvons voir le mouvement de ses flancs quand elle pousse son appel.   Huppe fasciée à la parade:
Huppe fasciée...houp houp houp
  Rollier à long brins:
Rollier à long brins
  Messager sagittaire:
Messager sagittaire
  Ce soir, au même endroit qu'hier, ce sont les oryx qui se montrent sur la crête:
Oryx au coucher de soleil

        précédent                                           suivant     Haut de page